Mourir de succès : les retours des e-commerces

Au cours des dernières décennies, nous avons été témoins d’un véritable bouleversement de notre façon d’acheter. Nous avons certainement tous commencé par acheter sur Internet ces articles rares que l’on ne trouvait pas facilement dans les magasins de proximité. Mais l’e-commerce s’est progressivement élargi à tel point que l’on se retrouve à acheter en ligne même des produits que l’on pourrait trouver près de chez nous. 

Pour le secteur de la mode, par exemple, le shopping en ligne est devenu tellement fluide et pratique que de plus en plus de clients préfèrent le calme et la tranquillité de leur grand miroir aux cabines d’essayage peu confortables. Mais comment se fait-il qu’autant de clients s’aventurent à acheter en ligne des vêtements qui pourraient ne pas leur aller ? L’une des raisons de l’explosion des ventes en ligne est la mise en place de politiques de retour simples à appliquer : achetez maintenant, renvoyez plus tard.

Cependant, ces politiques de renvoi si populaires sont en train de mourir de succès, pour ainsi dire, car les retours font désormais partie des principaux problèmes du commerce en ligne. Le commerçant physique a un taux de retours que l’on peut compter sur les doigts de la main alors que pour les commerces en ligne, il est entre 15 et 30 pourcent. Dans le secteur de la mode, ce taux est encore plus élevé à cause du bracketing (la pratique qui consiste à commander plusieurs tailles ou modèles pour renvoyer les vêtements qui ne nous vont pas ou que l’on n’aime pas). De nombreux commerçants offrent désormais les frais de port et de retour gratuits et de nombreux codes de réduction, ce qui incite à l’achat, et par conséquent aux retours. La National Retail Federation estime que les clients ont renvoyé 428 milliards de dollars en marchandise l’année dernière, environ 10,6 % de la totalité des ventes au détail aux USA en 2020 (magasins physiques inclus). Les chiffres de retours en Europe ne sont pas disponibles.

Des vêtements en parfait état sont jetés par les entreprises plus souvent qu’on ne le pense, simplement parce que les traiter autrement n’est pas financièrement intéressant. Toutes ces affaires invendues s’empilent. Certaines seront décousues pour récupérer des éléments et d’autres iront directement dans un incinérateur ou à la décharge. Voilà pourquoi, chez Tekstila nous travaillons sur des solutions pour réutiliser ces vêtements neufs, non portés à travers des canaux de stock commerciaux, pour que tous les vêtements aient une chance d’être utilisés. Nous voulons que tous les vêtements soient portés, et comme très peu de vêtements renvoyés peuvent se réinsérer sur le marché principal, nous leur trouvons aussi de nouvelles opportunités dans la vente au détail. Comme toujours, les marques peuvent trouver une solution auprès de nous pour leurs invendus afin de récupérer l’investissement et de s’assurer que leur marque est vendue sur des canaux protégés, dans des pays spécifiques et à des profils de distributeurs choisis. 

Compartir
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Fashion brands you don't want to miss

Be first to discover new arrivals of unsold and shop return fashion collections from brands. Only professional channel

Abrir chat
¿Necesitas ayuda?