residuos textiles

H&M s’aventure dans un nouveau projet dans les vêtements de seconde main et les déchets textiles

Le géant de la mode H&M s’est associé à la société allemande de gestion des déchets Remondis afin de créer une entreprise de mode qui collecte et trie les déchets textile de seconde main et usagés pour potentiellement les revendre. Looper Textile – détenue à 50 % par chaque société – a déclaré vouloir devenir le fournisseur de référence pour les sociétés et les innovateurs impliqués dans la revente et le recyclage de textiles usagés, selon un article publié par Modaes.

Alors qu’elle développe ses activités en Europe, Looper souhaite collecter pas loin de 40 millions de vêtements usagés chaque année. Elle testera également de nouveaux systèmes de collecte et de tri pour alors former d’autres partenariats autour de la réutilisation et du recyclage. La Commission européenne a approuvé cette entreprise commune en décembre 2022. La directrice commerciale du groupe H&M a été nommée la PDG, tandis que Marc Shubert, le directeur des opérations de Remondis assumera la même fonction chez Looper.

En lançant sa première collection durable en 2011 et en s’associant à de nombreuses start-ups durables via sa branche d’investissement Co:Lab, H&M est perçu comme un véritable pionnier de la mode en matière de durabilité et de stratégie circulaire. Cependant, la marqué a été accusée de « greenwashing » dans ses campagnes de vêtements, une pratique utilisée pour exagérer les avantages environnementaux que présentent ses produits.

L’entreprise commune a été formée en amont de la législation européenne sur la responsabilité élargie du producteur, forçant les détaillants à prendre en charge la collecte et le traitement des textiles. Les entreprises sont en mesure d’atteindre des objectifs spécifiques individuellement ou par le biais d’un groupe collectif. H&M fait déjà partie d’un groupe créé en Espagne englobant Inditex, Mango, Tendam, Decathlon, Kiabi et Ikea.

D’autres acteurs du secteur semblent prêts à suivre la tendance des collaborations en matière de durabilité. Le géant du textile Inditex cherche de potentiels collaborateurs et fournisseurs afin de lancer sa plateforme de seconde main en Espagne. Les notes du rapport indiquent également que le « Pre Owned » de Zara facilite non seulement l’achat et la vente entre les particuliers, mais aussi l’ajustement et la réparation de vêtements.

Alors que certaines marques donnent la priorité aux vêtements de seconde main, la REP doit inclure une stratégie pour faire circuler les stocks invendus, autrement dit, tous ces vêtements neufs qui n’ont jamais été portés. La priorité, c’est que ces vêtements soient portés une première fois avant d’entrer dans la catégorie seconde main ou dans les cycles de traitement des déchets, afin de respecter les ressources allouées pour leur production. Le mieux serait de repérer des points de vente et distributeurs internationaux en dehors des marchés principaux afin de trouver une solution circulaire et économique pour les invendus, tout en évitant la concurrence de leurs propres collections soldées sur leurs principaux marchés avec de nouvelles collections.

Compartir
Rechercher

Fashion brands you don't want to miss

Be first to discover new arrivals of unsold and shop return fashion collections from brands. Only professional channel

Tu as besoin d'aide?