stocks de ropa

Qu’arrive-t-il aux vêtements invendus ?

Chaque année, on produit 150 millions de vêtements dans le monde entier, tous ne sont pas vendus. La meilleure solution pour se débarrasser de la surproduction textile est de revendre les vêtements de marque à des grossistes.

Les boutiques de mode doivent mener une course contre la montre pour se débarrasser des vêtements qui s’entassent sur leurs étagères. D’ailleurs, selon UNECE, environ 40 % des vêtements produits chaque année ne seront jamais utilisés même s’ils sont en parfait état.

Que faire des vêtements invendus 

L’industrie textile produit bien plus de vêtements que les consommateurs n’en achètent. Le modèle de production est basé sur la fast fashion, des tendances qui changent vite, parfois en quelques semaines seulement, donc ce qui est à la mode aujourd’hui sera dépassé demain. 

Depuis que la nouvelle législation interdit la destruction d’articles nouveaux, non périssables, dont les produits textiles, les options pour se débarrasser de l’excédent de stock sont les suivantes : 

  1. Soldes : les articles sont soumis à des réductions de prix successives, pour atteindre parfois un prix inférieur à leur coût de fabrication. 
  2. Magasins d’usine : les magasins spécialisés dans la liquidation de stock en tout genre de vêtements de marque, avec des réductions allant jusqu’à 80 %. 
  3. Vente en ligne : ce sont des plateformes virtuelles spécialisées dans les offres flash et les ventes privées. Ils peuvent jouer un simple rôle d’intermédiaires pour la marque ou leur acheter tout leur stock. 
  4. Dons et recyclage : même si cette option représente certains avantages humanitaires et environnementaux, cela implique la perte totale de l’investissement effectué pour acheter le stock. 
  5. Grossistes de marque : ces liquidateurs achètent de grandes quantités de vêtements de marque neufs pour les vendre dans des pays du tiers-monde, en respectant strictement la loi.

Grossistes de marques : c’est votre meilleure option en termes de liquidation de stock.

Comment les grossistes de marque peuvent-il atteindre leurs ODDs sans renoncer au rythme effréné imposé par la fast fashion ? La clé pour y parvenir est de vendre le surplus de vêtements à des liquidateurs spécialisés comme Tekstila, qui peut se charger de les revendre dans les pays autorisés en respectant vos restrictions pour protéger votre marque.

Travailler avec Tekstila vous permet d’acheminer votre excédent de vêtement sur les marchés internationaux de façon régulière. Cela rend le modèle de production fast fashion plus durable, en l’intégrant à l’économie circulaire. 

Tekstila est à coup sûr l’option la plus rentable et respectueuse de l’environnement pour toutes les entreprises du secteur textile qui ont besoin de distribuer leur excédent de production. C’est votre cas ?

Tekstila est déjà un partenaire de confiance pour des marques internationales de fast fashion. Elles ont trouvé en nous la solution circulaire à leur surproduction et à leur stock d’invendus, tout en récupérant leur investissement, en débarrassant leur entrepôt et leurs franchises de la collection précédente. Nous gagnons leur confiance grâce à la transparence et à la traçabilité de nos opérations, lorsque les sociétés de mode savent que leur marque est protégée tout en réglant leurs problèmes de stock. C’est votre cas?

Compartir
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp